Panini annonce la sortie de « Shadowman »

Publié le par Jean-Michel Gouvard

shadowman-5.jpgPanini vient de faire savoir qu’il publiera en album une autre série « Valiant », « Shadowman ».

 

Ce titre, comme tous ceux que l’éditeur américain a relancés depuis qu’il a ressuscité de ses cendres, est un remake d’une série qui a connu  un franc succès dans les années 90. Le personnage de Shadowman est en effet apparu en mai 1992, dans le premier numéro de la revue du même nom publié par Valiant – sans compter, le même mois, une apparition dans « X-O Manowar#4 ». Le scénario était écrit à quatre mains, par Jim Shooter et Steve Englehart, et le dessin avait été confié à David Lapham, dont on a encore pu apprécier récemment le talent avec la série « Age of Apocalypse ».

 

La série a pour personnage principal Jack Boniface, un joueur de saxophone, dans un bar de jazz à la Nouvelle-Orléans. Séduit par une jeune femme qui vient l’écouter chaque soir, il la suit chez elle et… se retrouve victime d’un enchantement vaudou : la nuit, il se transforme en Shadowman, un personnage doué de super-pouvoirs. On retrouve là le thème classique de Docteur Jekyll et Mister Hyde, avec un personnage qui a deux visages, l’un diurne et l’autre nocturne. Il permet de poser la problème de l’identité du héros, un motif récurrent du comic book, de Batman à Hulk…

 

1360497400_93fd7db79786fe3bf74256618ddd2c64.jpgLe titre devient vite un hit, puisqu’il s’écoule rapidement à plus de 100.000 copies par mois, et qu’il cumulera sur 80 numéros, plus de cinq millions d’exemplaires vendus. Des chiffres qui font rêver, quand on voit qu’aujourd’hui seuls deux ou trois titres atteignent ce tirage chaque mois, tous éditeurs confondus !

 

En 1996, Acclaim Entertainement rachète Valiant, et relance le personnage sous le nom de « Shadow Man » - ce qui explique que l’on trouve les deux orthographes pour le désigner. C’est Acclaim Entertainement qui en fera aussi un succès dans le domaine des jeux vidéo, ce qui était en fait l’objectif de la stratégie commerciale du groupe. L’aventure, côté comics, s’arrêtera en 1998, après un « Shadow Man Volume 2 » qui ne compte que vingt livraisons, mais elle durera jusqu’au cœur des années 2000 côté jeu vidéo.

 

En 2012, Valiant, qui s’est reformé à l’initiative de quelques nostalgiques de cette maison qui fut, en son temps, le plus sérieux challenger des deux big ones, Marvel et DC, relance la série. Aux Etats-Unis, deux TPBs sont parus, « Shadowman Volume 1 : Birth Rites » (numéros 1 à 4 du comics) et « Shadowman Volume 2 : Darque Reckoning » (numéros 5 à 9). Le mensuel se vend à un peu plus de 10.000 exemplaires chaque mois - ce qui est plutôt un « succès » de nos jours…

Rejoignez la communauté marvelouscomics sur Facebook et sur Twitter !

Publié dans Analyses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article